Livraison express gratuite avec le Pass Livraison
-10% sur votre première commande avec le code NOUVEAU10

EUROPHTA Néosynéphrine 2,5% faure collyre en solution boîte de 20 récipients unidoses de 0,40ml

Médicaments pour mydriase à visée diagnostique et Mydriase thérapeutique et Mydriase préopératoire

Votre médecin vous prescrira ce médicament lors d’un diagnostic, d’un traitement de l’œil ou d’une chirurgie de l’œil.

Si les symptômes persistent, consultez votre médecin

Résumé des caractéristiques du produit Notice du produit

Dans quel cas utiliser EUROPHTA Néosynéphrine 2,5% faure collyre en solution boîte de 20 récipients unidoses de 0,40ml ?

Mydriase à visée diagnostique et Mydriase thérapeutique et Mydriase préopératoire.

Comment utiliser EUROPHTA Néosynéphrine 2,5% faure collyre en solution boîte de 20 récipients unidoses de 0,40ml ?

Posologie
1 goutte de collyre (environ 30 µl) contient en moyenne 0,75 mg de substance active (phényléphrine).
L'unidose de 0,4 ml contient en moyenne 13 gouttes de collyre.
ADULTE
1 goutte dans l’œil qui pourra être renouvelée si nécessaire par votre médecin, sans dépasser trois gouttes.
Chez les sujets âgés, une prudence particulière est nécessaire (voir rubrique Précautions d'emploi ; mises en garde spéciales).
PEDIATRIE
Prématurés, nouveau-nés (0 - 27 jours) et nourrissons (28 jours- 2 ans) : 1 seule goutte dans l’œil (voir rubrique Précautions d'emploi ; mises en garde spéciales) sans renouvellement.
Chez les enfants (2 ans à 12 ans) : 1 goutte dans l’œil. Il n’est généralement pas nécessaire de renouveler l’application (voir rubrique Précautions d'emploi ; mises en garde spéciales).
Chez les adolescents (12 à 18 ans) : La dose maximale ne doit pas dépasser deux instillations (voir rubrique Précautions d'emploi ; mises en garde spéciales).
Vous devez toujours respecter strictement l’ordonnance de votre médecin et en particulier tenir compte du délai d’obtention de la mydriase (15 à 20 minutes) avant une éventuelle réadministration du produit.
Mode et voie d’administration
Ce médicament doit être administré au niveau de l’œil. Il ne doit en aucun cas être injecté.
Lors de l’utilisation de ce collyre, veuillez respectez les étapes suivantes :
1) Lavez-vous soigneusement les mains avant de procéder à l’application du collyre.
2) Evitez le contact de l’embout du récipient unidose avec l’œil ou les paupières.
3) Pour instiller ce collyre, tirez légèrement la paupière inférieure vers le bas en regardant en haut.
4) Déposez une goutte de collyre dans l’espace formé.
5) L’œil fermé, essuyez proprement l’excédent, notamment sur la joue.*
6) Comprimer l’angle interne de l’œil pendant 1 minute après chaque instillation*.
7) Jetez le récipient unidose immédiatement après son utilisation. Ne réutilisez pas un récipient unidose déjà
ouvert.
8) Pour éviter l’ingestion surtout chez l’enfant, voir rubrique 2 « Mises en garde spéciales ».

*Afin d’éviter les effets systémiques induits par le passage de phényléphrine dans la circulation générale par les voies lacrymo-nasales, par la peau et par ingestion orale.
En cas de traitement concomitant par un autre collyre, espacer de 15 minutes les instillations.

Fréquence et durée du traitement
Vous devez suivre strictement l’ordonnance de votre médecin.

Dans quel cas ne pas utiliser EUROPHTA Néosynéphrine 2,5% faure collyre en solution boîte de 20 récipients unidoses de 0,40ml ?

N’utilisez jamais NEOSYNEPHRINE 2,5 % FAURE, collyre en solution en récipient unidose :
· si vous êtes allergique (hypersensible) à la substance active (la phényléphrine) ou à l’un des autres composants contenus dans ce médicament, mentionné dans la rubrique 6.
· si vous avez un risque d’augmentation brutale de la pression à l’intérieur de l’œil (glaucome aigu à angle étroit).
· si vous prenez déjà des médicaments qui diminuent le diamètre des vaisseaux sanguins (vasoconstricteurs tels que la pseudoéphédrine, l’éphédrine et le méthylphénidate), qu’ils soient pris par voie orale ou nasale.
· si vous prenez des médicaments pour traiter la dépression (IMAO non sélectifs).
· si vous avez plus de 60 ans et souffrez de maladies artériosclérotiques (épaississement de la paroi des artères), cardiovasculaires ou cérébrovasculaires graves.
· chez le nouveau-né et le nourrisson ayant des maladies cardiovasculaires ou cérébrovasculaires.

Faites attention avec NEOSYNEPHRINE 2,5 % FAURE, collyre en solution en récipient unidose
Vous devez prévenir votre médecin si vous êtes dans l’une des situations suivantes :
· si vous avez une pression artérielle élevée (hypertension artérielle),
· si vous souffrez d’un épaississement de la paroi des artères (athérosclérose),
· si vous souffrez d’une maladie du cœur,
· si vous souffrez d’une maladie du système nerveux central,
· si vous avez une activité exagérée de la thyroïde (hyperthyroïdie).
Ce médicament ne doit généralement pas être utilisé, sauf avis contraire du médecin, dans les cas suivants:
· pendant la grossesse et en cas d’allaitement.
· en association avec les alcaloïdes de l’ergot de seigle dopaminergiques ou vasoconstricteurs, les IMAO-A sélectifs et le linézolide.
L’examen ophtalmologique dans le cadre de la surveillance de la rétinopathie du prématuré doit se faire en milieu hospitalier spécialisé.
NEOSYNEPHRINE FAURE collyre à 2,5 % sera administré avec prudence chez tous les nouveau-nés, prématurés ou non, et les nourrissons anciens prématurés car ils risquent plus particulièrement de développer des effets systémiques après l’instillation du collyre tels que malaise, pauses respiratoires, hypertension artérielle, ralentissement du cœur.
Afin de minimiser ces risques, il convient de bien respecter les précautions ci-dessous.
Ne pas laisser à la portée des enfants car il existe un risque d’intoxication aiguë par ingestion accidentelle.
· La phényléphrine est susceptible de déclencher, chez certaines personnes prédisposées, une augmentation brutale de la pression à l’intérieur de l’œil (glaucome aigu à angle étroit).
· Comme tout collyre ophtalmique, il y a un passage de la substance active (phényléphrine) dans la circulation générale.
· Le risque de toxicité est plus élevé chez l’enfant et le sujet âgé.
· Chez le nouveau-né et le nourrisson ancien prématuré, l’administration est réalisée en milieu hospitalier spécialisé :
o une surveillance étroite est nécessaire pendant au moins 30 minutes après administration, incluant un contrôle attentif de la tension artérielle
o l’administration devra être limitée à une seule goutte de collyre par œil lors de chaque instillation (ne pas doubler l’administration sauf si la première goutte n’a absolument pas atteint l’œil) et l’espacement recommandé entre les instillations bien respecté.
o le délai d’obtention de la mydriase devra être pris en compte avant une éventuelle réadministration du produit (15 à 20 minutes).
· Afin d’éviter les effets généraux (systémiques) induits par le passage de la substance active (phényléphrine) dans la circulation générale par les voies lacrymo-nasales, par la peau et par l’ingestion orale, il convient de procéder aux gestes suivants :
o Essuyer l’excédent de collyre qui s’écoule sur la joue afin d’éviter tout risque d’ingestion, en particulier chez l’enfant ;
o Fermer l’œil et comprimer en même temps l’angle interne de l’œil pendant 1 minute après chaque instillation afin d’exclure les points lacrymaux (appuyer latéralement au niveau de la racine du nez).
· Afin d’éviter les surdosages, il convient d’éviter les instillations répétées et de bien respecter l’espacement recommandé entre l’administration de chaque goutte (voir la rubrique 3 «Posologie»).
· En cas d’anesthésie générale, les associations éventuelles en particulier avec les anesthésiques volatils halogénés devront être prises en compte. Il est important que l’anesthésiste soit prévenu de l’administration de phényléphrine collyre avant ou pendant l’intervention ophtalmologique.
· Les iris foncés se dilatent moins facilement que les iris clairs. En cas d’iris foncé, il est nécessaire de faire particulièrement attention au risque de surdosage.
· En cas d'hypersensibilité à la phényléphrine, interrompre le traitement.
· Le port de lentilles de contact souples est déconseillé pendant le traitement (du fait de la présence de phényléphrine).

Quelle est la composition de EUROPHTA Néosynéphrine 2,5% faure collyre en solution boîte de 20 récipients unidoses de 0,40ml ?

Ce médicament est composé de :

Phényléphrine chlorhydrate


Les internautes ont également acheté Voir plus